LE FORUM DES AMIS Index du Forum
LE FORUM DES AMIS Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Sarkozy assigne en justice une société qui vend des poupées vaudou à son effigie

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE FORUM DES AMIS Index du Forum -> INFORMATIONS GENERALES -> ACTUALITES -> Insolites
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Cynthia
Administratrice
Administratrice

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2007
Messages: 2 495
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 鷄 Coq

MessagePosté le: Jeu 23 Oct - 14:52 (2008)    Sujet du message: Sarkozy assigne en justice une société qui vend des poupées vaudou à son effigie Répondre en citant

AFP - jeudi 23 octobre 2008, 12h41



Sarkozy assigne en justice une société qui vend des poupées vaudou à son effigie






Après une action contre Ryanair et des plaintes dont la dernière contre Yves Bertrand, ex-patron des RG, Nicolas Sarkozy a saisi jeudi la justice pour cette fois faire retirer de la vente une poupée vaudou à son effigie.

Cette action intervient au moment où un Mayennais comparaissait jeudi pour "offense au chef de l'Etat" devant le tribunal correctionnel de Laval, pour avoir brandi une affichette "Casse toi, pauv'c*n" au passage du président en août.

L'objet du litige devant le TGI de Paris est une petite poupée bleue de 20 centimètres de hauteur et l'affaire sera plaidée vendredi à 15H00.

Depuis le 9 octobre, la maison d'édition K&B commercialise un coffret contenant cette poupée, un lot de 12 aiguilles, ainsi qu'un ouvrage de 56 pages intitulé "Nicolas Sarkozy, le manuel vaudou".

Outre une biographie humoristique de M. Sarkozy, le manuel propose "un grand nombre de sortilèges magiques" et invite le lecteur à planter des aiguilles sur la poupée à son effigie.

Au coffret bleu Nicolas Sarkozy, tiré à 20.000 exemplaires et vendu 12,95 euros, répond un coffret rouge Ségolène Royal, tiré à 12.000 exemplaires.

Sur les poupées représentant M. Sarkozy figurent des inscriptions faisant référence à des épisodes ou des formules controversés de son parcours politique, comme le mot "racaille" dont M. Sarkozy avait qualifié des jeunes de banlieues défavorisées, ou encore le "Casse-toi pauv'c*n" lancé au salon de l'Agriculture à un homme qui avait refusé de lui serrer la main.

Sur celles de Mme Royal sont inscrits "Vive le Québec libre" ou "Justice chinoise", allusions à des déclarations controversées de la socialiste sur la "souveraineté" de la province canadienne ou sur la "rapidité" de la justice chinoise.

Plutôt amusée, l'ex-candidate PS à la présidentielle n'a pas jugé bon de poursuivre l'éditeur. "Ca reste ludique, et je pense qu'il faut quand même garder le sens de l'humour", a-t-elle déclaré mardi sur RTL, voyant dans ce commerce "la rançon de la notoriété".

"Ségolène Royal a bien ri et donc le mauvais sort est conjuré!", a renchéri jeudi son avocat, Me Jean-Pierre Mignard, confirmant ne pas vouloir saisir la justice.

Nicolas Sarkozy lui a pris l'affaire au sérieux. Dès le 16 octobre, son avocat, Me Thierry Herzog, a adressé un courrier à la société Tear Prod, dont dépendent les éditions K&B, réclamant le retrait de ces poupées.

Face au silence de l'entreprise, le chef de l'Etat l'a assignée pour "violation du droit à l'image". Il réclame le retrait de la poupée et demande à Tear Prod, en redressement judiciaire depuis mars, un euro symbolique.

Jeudi, les éditions K&B relativisaient la chose. Dans un communiqué, elles évoquaient la réaction mesurée de Mme Royal et estimaient les demandes de M. Sarkozy "totalement disproportionnées compte tenu de l'aspect ludique et humoristique du Manuel".

Nicolas Sarkozy est le premier chef de l'Etat français à aller en justice pour des atteintes à son image et à sa vie privée.

La première remonte à février. Il avait alors gagné un procès contre la compagnie aérienne Ryanair qui avait publié, à des fins publicitaires, sans autorisation, une photo de son couple.

Le même mois, il avait déposé une plainte contre le Nouvel Observateur pour l'évocation d'un SMS prétendument adressé à son ex-épouse Cecilia. La plainte a été retirée après des excuses du journaliste.
Dernier affaire en date: une plainte pour "dénonciation calomnieuse" contre Yves Bertrand, ex-patron des RG, après la publication d'extraits de ses "carnets" dans la presse.



Source : Msn Actualités
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Jeu 23 Oct - 14:52 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Cynthia
Administratrice
Administratrice

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2007
Messages: 2 495
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 鷄 Coq

MessagePosté le: Dim 26 Oct - 08:58 (2008)    Sujet du message: Sarkozy assigne en justice une société qui vend des poupées vaudou à son effigie Répondre en citant

AFP - vendredi 24 octobre 2008, 11h53




Le manuel vaudou "Nicolas Sarkozy" en tête des ventes sur amazon.fr





Le manuel vaudou "Nicolas Sarkozy", commercialisé par la maison d'édition K&B qui a été assignée en justice par le président de la République, figurait vendredi en tête des ventes de livres sur le site de ventes en ligne amazon.fr, selon le classement publié par ce site.

Le manuel vaudou "Ségolène Royal" figurait pour sa part en sixième position dans ce classement.

Le manuel vaudou "Nicolas Sarkozy", en vente depuis le 9 octobre, est un livre-objet à vocation humoristique présenté dans un coffret contenant une poupée, un lot de 12 aiguilles, ainsi qu'un ouvrage de 56 pages.

Outre une biographie humoristique de M. Sarkozy, le manuel propose "un grand nombre de sortilèges magiques" et invite le lecteur à planter des aiguilles sur la poupée à son effigie pour "conjurer le mauvais oeil".

Au coffret bleu Nicolas Sarkozy, tiré à 20.000 exemplaires, répond un coffret rouge Ségolène Royal, tiré à 12.000 exemplaires.

Le chef de l'Etat a assigné ce vendredi en justice la maison d'édition K&B afin qu'elle retire ces poupées de la vente.

Le 16 octobre, l'avocat de M. Sarkozy, Me Thierry Herzog, avait adressé un courrier aux éditions K&B réclamant le retrait de ces poupées de la vente.

N'ayant pas obtenu gain de cause, le chef de l'Etat a décidé d'assigner les éditions K&B en justice pour "violation du droit à l'image" et de demander "la cessation de la diffusion de la poupée", sous astreinte de 1.000 euros par infraction.

La maison d'édition a jugé le retrait de la vente exigé par M. Sarkozy "totalement disproportionné compte tenu de l'aspect ludique et humoristique du manuel".



Source : Msn Actualités
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Cynthia
Administratrice
Administratrice

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2007
Messages: 2 495
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 鷄 Coq

MessagePosté le: Mer 29 Oct - 20:19 (2008)    Sujet du message: Sarkozy assigne en justice une société qui vend des poupées vaudou à son effigie Répondre en citant

AFP - mercredi 29 octobre 2008, 18h24




La vente de la poupée vaudou autorisée, Nicolas Sarkozy fait appel





La justice a débouté mercredi Nicolas Sarkozy, qui réclamait en référé l'interdiction d'une poupée vaudou à son effigie commercialisée par la société Tear Prod, au nom de la "liberté d'expression et du droit à l'humour".

Estimant que "la décision n'était pas conforme à la jurisprudence", l'avocat du chef de l'Etat, Me Thierry Herzog, a interjeté appel. L'affaire pourrait être jugée vendredi ou lundi.

C'est la première fois qu'un président de la République française perd un procès pour atteinte au droit à l'image.
Georges Pompidou et Valéry Giscard d'Estaing avaient obtenu gain de cause en 1970 et 1976, tandis qu'en février le président Sarkozy avait obtenu la condamnation de la compagnie aérienne Ryanair.

"Cette représentation non autorisée de l'image de Nicolas Sarkozy ne constitue ni une atteinte à la dignité humaine, ni une attaque personnelle", a fait valoir mercredi le tribunal de grande instance de Paris, statuant en référé. Elle "s'inscrit dans les limites autorisées de la liberté d'expression et du droit à l'humour", ont ajouté les magistrats Isabelle Nicolle, Nicolas Bonnal et Anne-Marie Sauteraud.

En conséquence, ont-ils précisé, "M. Nicolas Sarkozy sera débouté de ses demandes, la diffusion de la poupée litigieuse ne caractérisant pas une atteinte fautive à son droit à l'image ni un trouble manifestement illicite".

En vente depuis le 9 octobre dans les librairies et sur internet, le "Manuel vaudou, Nicolas Sarkozy" est un livre-objet présenté dans un coffret contenant une poupée de tissu, un lot de 12 aiguilles ainsi qu'un ouvrage de 56 pages.
Outre une biographie humoristique de M. Sarkozy, le manuel propose "un grand nombre de sortilèges magiques" et invite le lecteur à planter des aiguilles sur la poupée à son effigie pour "conjurer le mauvais oeil".

La poupée est en outre bardée d'expressions qui ont jalonné la vie politique de Nicolas Sarkozy, du mot "racaille" dont il avait qualifié des jeunes de banlieues défavorisées, au "Casse-toi pauv'c*n" lancé au salon de l'Agriculture à un homme qui refusait de lui serrer la main.

Un coffret Ségolène Royal est aussi diffusé mais, amusée, la socialiste n'a pas poursuivi l'éditeur. Saluant mercredi "une bonne nouvelle", elle a critiqué une situation dans laquelle "un pouvoir en place commence à pourchasser les caricaturistes".

"Même s'il peut apparaître déplaisant à certains égards d'inciter le lecteur à planter des aiguilles dans une poupée de tissu à l'effigie d'une personne", les juges ont rappelé qu'ils n'avaient pas "à apprécier le bon ou mauvais goût du concept proposé". Et ce d'autant "que nul ne peut prendre au sérieux ce procédé et croire qu'il prônerait un culte vaudou tel que pratiqué aux Antilles".

En outre, souligne le jugement, les aiguilles ne sont "jamais dirigées contre la personne" de Nicolas Sarkozy, mais "visent à brocarder ses idées et prises de position politiques, comme ses propos et comportements publics, en guise de protestation ludique et d'exutoire humoristique".

L'avocat de Tear Prod, Me Arnaud Rouillon, s'est réjoui que le tribunal ait reconnu l'existence d'un "droit à l'humour". D'autant que les magistrats ont totalement validé son analyse.

A leurs yeux, la figurine constitue bien "une oeuvre de l'esprit, composée de deux supports indissociables, qui véhicule des informations et relève de la liberté d'expression, son contenu informatif se plaçant délibérément dans le cadre de la satire et de l'humour".

Les éditions Pascal Petiot, qui vont publier un "cahier de jeux de Nicolas et Carla", devraient échapper au tribunal, Me Herzog ayant affirmé à l'AFP qu'il ne comptait pas les poursuivre.



Source : Msn Actualités
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
fleurdelys
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 30 Oct - 12:53 (2008)    Sujet du message: Sarkozy assigne en justice une société qui vend des poupées vaudou à son effigie Répondre en citant

je trouve ça de mauvais goût  ces poupées

perso, je gaspillerais pas mon argent a une telle connerie stone
Revenir en haut
Cynthia
Administratrice
Administratrice

Hors ligne

Inscrit le: 26 Déc 2007
Messages: 2 495
Féminin Vierge (24aoû-22sep) 鷄 Coq

MessagePosté le: Jeu 30 Oct - 12:57 (2008)    Sujet du message: Sarkozy assigne en justice une société qui vend des poupées vaudou à son effigie Répondre en citant

Moi non plus    Mort de Rire
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:32 (2017)    Sujet du message: Sarkozy assigne en justice une société qui vend des poupées vaudou à son effigie

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    LE FORUM DES AMIS Index du Forum -> INFORMATIONS GENERALES -> ACTUALITES -> Insolites Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com